30 novembre 2009

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey

Les éditions du Masque se lancent dans une collection pour jeunes adultes et n'échappent pas à l'inévitable roman vampirique pour midinette.

A la charte graphique très Twilightienne, Comment se débarrasser d'un vampire amoureux se veut avant tout un anti-Stephenie Meyer.

41JXr3WViHL

Lorsqu'un illustre inconnu (un étranger en plus !)(et un Roumain avec ça !)(au nom à coucher dehors, bien entendu) s'immisce dans la vie tranquille de Jessica, ado Etats-Unienne plutôt banale (mais c'est ça qui la rend uniiiique !) sa meilleure amie l'envie, son ennemie la jalouse, ses parents l'encouragent à apprendre à le connaître mais elle... elle se méfie de ce grand type attifé comme un prince utilisant un vocabulaire hors d'âge, surtout quand il l'appelle Antanasia.

Il s'agit en effet de son nom de baptême, connu seulement d'elle et de ses parents adoptifs.

Lucius, le bel étranger, ne tarde pas à tout lui révéler : il est venu la chercher pour la ramener au bercail (la Roumanie si vous suivez) et en faire sa princesse... vampire.

Or Jessica, elle, veut faire du cheval, des maths et fricoter avec le fils des paysans du coin, le GENTIL Jake.

Un roman tout plein des ingrédients du teen-age, le bal de fin d'année, les clans dans la high-school, les amourettes, les bagarres entre mâles à la fin des cours... bref ! Rien d'étonnant concernant la forme si ce n'est les détails rendant cette histoire sympathique : les parents new-age ethnologues adeptes du bio (assez intégristes même), le vampire vraiment old-school qui pour le coup fait tâche, le côté tête de mule aveuglée de l'héroïne.

Des passages moins réussis : les histoires de chevaux vraiment peu crédibles, et la métaphore à la con du cheval indomptable, comprendrons ceux qui lirons. Et quelques moments à l'eau de rose qui tombent à plat, ou encore les sermons sur la beauté des "formes" de l'héroïne et ses atermoiements sur ses trois kilos pris l'été dernier : on s'en fout !

Lecture que je conseille néanmoins, idéale pour les trajets en métro (on est sûr de pas perdre le fil de l'histoire à chaque station), une vision sociale du vampire plutôt drôle et divertissante. Oh et si mme Brontë était vivante elle serait multimillionnaire étant donnée la publicité énorme apportée à Wuthering Heights (les hauts de hurlevent) par toutes les saga à la mode : Twilight, Les vampires de Manhattan et ce livre.

Je parle de saga car la suite est disponible, en anglais certes, mais gratuitement et en ligne sur le site de Beth Fantaskey, l'autrice :

http://bethfantaskey.com/

Je vous en déconseille la visite si vous n'avez pas lu le livre, c'est rempli de spoilers !

Posté par Heights à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey

Nouveau commentaire